Connect with us

Reportages

Test réussi pour Florent Kaouachi au K-1 Event 9

Face à un adversaire brouillon et compliqué à boxer, Florent Kaouachi a tout de même réussi son baptème du feu sous ses nouvelles couleurs. En effet, il y a quelques jours, il assurait le mai event de la neuvième édition du K-1 Event de Dany Coquet. L’événement peut désormais s’appuyer sur un public fidèle comme jamais (ils étaient environ 1600 à avoir répondu présent) pour faire le succès de ses éditions. Dany Coquet s’est dit satisfait malgré les aléas que peuvent engendrer une telle organisation.

Le promoteur troyen s’appuie sur une expérience solide pour donner de l’envergure même si ce 9ème opus a été très compliqué à mettre en place. Au finale, le succès est là malgré des oppositions musclés qui ont obligé les boxeurs du cru à repousser leur limite. Un coup de chapeau à Yann Coquet qui progresse et s’est illustré avec la manière dans un combat régi par les règles K-1. Yann a gratifié le public d’un KO splendide, le énième de l’année.

Manu Payet en habitué des lieux à apprécier le spectacle et pu guider Florent Kaouachi dans le championnat intercontinental. Goye Mohaman n’a rien pu faire face à la détermination du réunionnais et de sa puissance de frappe. Evidemment, c’est le genre de combat où il faut être patient et construire, ce qui n’était pas simple pour Kaouachi placé dans un contexte de nouveauté. Mais finalement, il a construit et ça a payé. Contrat rempli pour sa première sortie avec Dany Coquet dans son coin. Il devra désormais concrétiser avec de nouveaux succès dans les mois qui viennent.

Résultats complets

Superfight . Boxe . 4×3 mn . Super-Moyens
Koukbi Adel (Team Labdouni) vs Toufick Lekhehal (Lons le Saunier)
Vainqueur : Koukbi Adel aux points

Finale nationale de la coupe de la ligue professionnelle . Super_Légers . 10X3 mn
Ala Edine Moussa (Team Labdouni) vs Boussis Bryan (Boxing Club Epernay)
Vainqueur : Ala Edine Moussa aux points

K1 Event Tournament . Demi finale . K-1 rules . 3×3 mn . +96kg
Kevin Kieu (France) vs Mounir Hammoudi (Belgique)
Vainqueur : Mounir Hammoudi aux points

K1 Event Tournament . Demi finale . K-1 rules . 3×3 mn . +96kg
Echaïm (Belgique ) vs Bangaly Keita (France)
Vainqueur : Bangaly Keita par KO1

Bangaly Keita s’impose par forfait sur blessure de son adversaire, Mounir hammoudi en finale

Superfight . K-1 rules . 71 kg . 3×2 mn
Savary josua vs Giuriato Jonathan
Vainqueur : Savary josua aux points

Ceinture K1 Event . K-1 rules . -71 kg . 3×3 mn
N’Dinga Junior (Congo) vs Daniel Timothée (France )
Vainqueur : Daniel Timothée aux points

Ceinture K1 Event . K-1 rules . -61 kg . 3×2 mn
Akdader Youssef (Team Domingos) vs Szulc Léo (ATTB)
Vainqueur : Akdader Youssef par KO1

Ceinture K1 EVENT . K-1 rules. -75 kg . 3×2 mn
Paquet Anthony (Boxing Club Givors) vs Coquet Yann (ATTB)
Vainqueur : Coquet Yann par KO3

Ceinture K1 Event . K-1 rules . 71 kg . 3×3 mn
Madické Kamara (Evreux) vs Sydy Bary (Team Domingos)
Vainqueur : Sydy Bary aux points

Championnat Intercontinental ISKA . K-1 rules . 3×3 MN . +95kg
Goye Mohaman (Cameroun) vs Kaouachi Florent (France)
Vainqueur : Kaouachi Florent par arrêt médical R4

Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Reportages

Lionel Spica relance la dynamique en PACA

Il y a quelques jours dans son fief de la plaine des sports de Chateauneuf Les Martigues, Lionel Spica a relancé la dynamique du pieds-poings avec le Choc Des Etoiles 5 qui a offert son lot de surprises et de sensations fortes. Le promoteur du CDE avait mis les petits plats dans les grands pour que la fête soit totale et elle le fût. Une fois n’est pas coutume, c’est le travail de l’organisateur qui est mis en exergue, tant il a dû faire des efforts colossaux pour arriver à mettre en place ce projet.

Si vous pouvez retrouver les vidéos des combats sur la chaîne youtube de VXS Production, l’analyse s’impose d’elle même ! Spica a réussi son pari pas loin d’être risqué avec la crise sanitaire actuelle. Matchmaking d’une justesse absolue, spectacle autour du ring, Lionel a travaillé d’arrache pied pour proposer ce 5ème opus qui avait une saveur particulière.

Crédit photo : Marc Santoni

Des surprises et des exploits

Sur le plan sportif, c’est clairement Fabio Loisi qui a raflé la mise avec ses deux victoires qui lui ont offert le tournoi. « J’ai commencé ma carrière pro ce soir ! (ndlr : 10 juillet)  » dixit l’intéressé qui s’est payé le luxe de battre Xavier Flotas et Luc Genieys dans la même soirée, ce qui n’est pas rien. Il y aussi ce KO signé par Mohamed Cheboub face à Nasser Boungab : ils étaient peu à avoir imaginé ce scénario. Clément Adrover a pour sa part damé le pion à Mathis Djanoyan pour une partie pieds-poings pros qui n’avait rien à envier aux grandes organisations. En alliant la boxe et le K-1, Lionel Spica a fédéré le plus grand nombre autour de son organisation.

Un show familial plus que prisé

En affichant complet ou presque Lionel Spica a répondu aux attentes du public, des fans et des familles venus voir le fils, le neveu, le cousin combattre. C’est ça sa force : offrir une soirée à dimension humaine avec des combats de haut niveau. Ce n’est pas donné à tout le Monde ! Il ne suffit pas de proposer un show dans une grande salle pour qu’il soit réussi. Spica a choisi la proximité entre le public et le ring et ça marche. L’alchimie a pris et les absents avaient tort ce soir-là.

Un bilan parfait

Lionel Spica peut s’enorgueillir d’avoir attirer les regards vers sa région, la région Provence Alpes Cote d’Azur. En soignant le programme qu’il a voulu le plus large possible notamment en terme de niveau. L’éclectisme disciplinaire coûte cher mais il est une garantie de succès. Mordu de ring, Spica est resté fidèle à sa passion et l’a partagé un peu plus encore. Ce Choc Des Etoiles 5 a été particulier car c’était en quelque sorte une renaissance après une période sombre qui marque historiquement nos disciplines. C’est un bel exploit qui mérite d’être souligné !

Marc Santoni PhotSports

Continue Reading

Reportages

COVID 19 : L’inquiétude des salles de sport

« Le fait, pour un exploitant d’un lieu ou établissement, le responsable d’un événement ou un exploitant de service de transport, de ne pas contrôler la détention par les personnes qui souhaitent y accéder (du pass sanitaire) est puni de 1 an d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende » Voilà le texte de loi qui a été proposé au conseil des ministres mercredi passé ! Aussi subite qu’inattendue, c’est une loi qui fait grandir l’inquiétude des dirigeants de salles de sport qui ont déjà bien souffert ces derniers mois.

C’est surtout l’inquiétude de voir partir ses adhérents mais aussi de se retrouver dans l’incapacité de tout gérer qui grandit. Difficile de faire le « gendarme » dans des lieux où les licenciés sont aussi des clients. Des manifestations ont lieu un peu partout en France contre le pass ! Comment un coach pourrait contraindre une personne qui fréquente sa salle se faire vacciner alors que l’état n’y parvient pas ?  D’autant que la situation et complexe et c’est assez difficile de s’y retrouver.

Il faut savoir si la loi sera adoptée ou pas et si le mouvement sportif sera épargné. Une chose est sure, la sérénité n’est pas de mise même en cette période estivale où la fréquentation des gyms est moins forte.

Continue Reading

Women Ranking

Men Ranking

Trending