Nuit Des Challenges : 20 ans déjà !

Nasser Kacem n’aurait peut être pas parié sur 2 décennies d’existence lorsqu’il a lancé la Nuit Des Challenges dans un lieu qui allait devenir mythique : le Palais des Sports de Saint Fons. En 20 ans, il s’en est passé des choses avec les différentes générations de « nassériens » qui sont passés par l’événement. D’abord gymnase puis stadium thaïlandais, l’histoire de la NDC  made in Kacem est riche en rebondissement et en anecdote en tous genres.

Il faudrait plusieurs tomes s’il fallait refaire l’histoire de la Nuit Des Challenges. Ce qu’il faut d’emblée retenir c’est que Nasser Kacem n’a jamais compté les heures de travail que ce soit pour préparer les athlètes et l’événement. Si les boxeurs ont toujours fait le job, l’incontournable coach du gym de Saint Fons ne peut être dissocier du succès.

Il y a eut cette génération dorée qui a bouleversé le monde : Yohan Lidon, Fabio Pinca, Mickael Piscitello, Abdallah Mabel, Abderaman Penda ont ouvert la voie aux 4 coins de la planète mais également à la Nuit Des Challenges. S’en sont suivis les Houcine et Karim Bennoui, Yuksel Ayaydin, Aziz et Abdelnour Ali Kada, Amar Lounas, Yassine Hamlaoui, Brandon Vieira, Antar Kacem, Pascal Toure, Amine Kacem etc…. Avec la Nuit des Challenges, c’est un peu à chaque décennie sa génération.

Impossible d’évoquer la soirée sans parler de son incontournable speaker, Jean Paul Demarcq ! Nasser Kacem est l’adepte d’une doctrine : on ne change pas une équipe qui gagne. Jean Paul pourrait parler mieux que n’importe qui de Saint Fons et son ambiance fantastique, parfois électrique. Les combats se sont faits parfois dans la chaleur torrides du Palais des sports de Saint Fons.

Pascal Iglicki ne doit pas être oublié. Lui aussi aurait eut bien des anecdotes à raconter tant il connaissait l’événements et ses combattants. Le muaythai qu’il connaissait plus que quiconque y est décliné de manière magistrale depuis 20 ans. Le 18 décembre sera placé sous le signe de la fête, Nasser Kacem travaille dur pour cela. Aucun cadeau ne sera fait à ceux qui seront sur le ring, « Nassérien » ou pas. Saint Fons sera la place incontournable pour les mordus de pieds-poings !

Author: Admin