Connect with us

A la une

Non Badri Hari n’en a pas fini avec le ring !

Published

on

Une fois encore, les haters vont devoir avaler leur chapeau : Badr Hari n’en a pas fini avec le ring et c’est tant mieux ! Le marocain défait lors de son dernier combat, n’était clairement pas lui-même (rappelons qu’il avait été lui aussi touché par le Covid et que ça laisse des traces sur l’organisme). A 36 ans, il semble enfin vouloir se lancer dans une dynamique de combats qui lui fait défaut depuis trop longtemps.

Jusqu’en 2010, il était très actif ; sur une année, il disputait entre 5 et 6 combats. A partir de 2011 la moyenne est tombée à 3 matchs et à partir de 2015, 1 seul jusqu’en 2020. Voilà le problème de Badr Hari et c’est clairement ce qu’il a expliqué hier soir. Le Glory peut y remédier ! On l’a vu au Glory 77 avec un tournoi sur mesure pour Verhoeven. N’importe quel quidam qui connaît la boxe sait que l’absence d’activité est néfaste pour un boxeur et même le sparring ne peut y remédier. Le circuit peut donc mettre en place un calendrier où il retrouve ses marques.

En faisant l’annonce d’un troisième opus face à Rico, en réclament de l’activité dans de bonnes conditions évidemment, Badr Hari veut redevenir compétitif et être un vrai prétendant au titre. C’est une certitude ! A 36 ans, il n’en a pas fini avec le ring et les « coachs » des réseaux sociaux vont devoir pousser un peu plus loin l’analyse, que le simple ressenti sur un combat passé.

Il y a la question des blessures récurrentes du marocain qui peut s’expliquer par l’envie de Badr d’en découdre. Il ne se ménage pas c’est peut être cela qu’il doit changer. On ne s’entraîne à 36 ans comme à 20 ! C’est valable dans n’importe quel sport et des changements s’imposent dans ce registre-là.  Le cocktail blessure – convalescence – repos doit être éradiqué. Hari n’est pas épargné et paie peut être sa longue carrière entamé en 2000. Il a livré plus de 120 matchs, c’est énorme ! Etalé sur 16 ans (les années où il a été le plus actif), cela lui fait un moyenne de 7,3 combats par an. Cela a pour effet d’user le corps et de laisser des séquelles !

Badr Hari est un phénomène et il doit être respecté pour ce qu’il a accompli. Son dernier combat face à Rico Verhoeven plaide pour lui. Rico a été compté 2 fois, il ne faut pas l’oublier. Néanmoins, il attise les critiques acerbes des mêmes fans qui l’ont adulé il y a encore quelques mois. C’est une règle abjecte mais c’est celle en vigueur désormais. Hari n’est pas épargné en terme de matchmaking ; il ne choisit pas ses adversaires comme on peut le voir parfois chez certains boxeurs vieillissant.

Qu’on aime ou pas Badr, il est en encore en haut de l’affiche. Il est le boxeur qui génère les sommes les plus folles sur la planète kickboxing. Et n’importe qui à sa place ferait pareil ! Au-delà de l’aspect financier, qui peut se targuer de faire déplacer autant de monde ?

Hier soir, il a déclaré être en grande forme désormais, tout en souhaitant boxer régulièrement. C’est un premier changement dans la façon de faire du marocain. Charge au Glory désormais de le « reconstruire » pour en faire la machine de guerre que les fans veulent voir. Parce que, il faut bien se faire une raison, il est le kickboxer le plus attractif de la planète.

A la une

Nordine Oubaali, une première étape de franchie

Published

on

By

Pour Nordine Oubaali, les choses évoluent dans le bon sens : il est arrivé au Mexique pour s’acclimater et « digérer » le décalage horaire entre le continent américain et l’Europe (source L’Equipe). C’est une bonne nouvelle pour le boxeur qui affrontera le redoutable philippin Nonito Donnaire le 29 mai à venir aux USA.

Continue Reading

A la une

One Championship : Holzken met KO Parr (replay)

Published

on

By

Nieky Holzken était trop pour John Wayne Parr ! Trop lourd, trop jeune et surtout trop actif pour l’australien de 44 ans. Nieky a placé un high kick magistral au timing parfait dans la deuxième reprise d’un combat aux règles hybrides (muay thai avec mitaines de MMA dans un octogone).

Continue Reading

Trending