MMA : une véritable avancée et des interrogations !

C’est une déclaration qui fait grand bruit pour les aficionados du MMA. Sur RMC Sport, la ministre des Sports Roxana Maracineanu a annoncé vouloir réglementer la pratique du MMA avec par la suite l’autorisation des compétitions sur le sol français. Evidemment, c’est une annonce retentissante pour les puristes mais il faut raison garder.

De toute évidence la France n’aura pas sa fédération d’Arts Martiaux Mixtes puisque la volonté de la ministre est d’intégrer le MMA à une fédération existante sans rien dévoiler de plus. C’est là où le bas blesse ! Le MMA n’est pas une discipline mais un condensé de disciplines de combats. Il ne peut pas être noyé au milieu du pieds-poings ou du judo, c’est une évidence. Et si tel doit être le cas, la FFKMDA devrait logiquement faire figure de favorite puisqu’elle gère déjà le pancrace, qui n’autorise pas les frappes au sol.

Cette volonté de Roxana Maracineanu sanctionne peut être le marasme qui gravite autour du MMA français. Chacun tire la couverture vers lui depuis longtemps et cette division n’a pas rassuré les pouvoirs publics. Alors qui va gérer les Arts Martiaux Mixtes en France qui ont besoin d’un leader crédible. Il va falloir trouver un patron capable de composer avec une entité qui n’est pas forcément à-même de comprendre les attentes des pratiquants et des dirigeants de clubs. Il est clair que le MMA ne peut être gérer que par quelqu’un qui connaît bien la question.

La ministre affiche clairement sa volonté de faire avancer les choses au contraire de ses prédécesseurs qui ont noyé le poisson. L’avancée est importante mais elle ne doit pas céder à la précipitation. Des réunions ont déjà été faite en amont avec tous les acteurs majeurs ou presque. Charge désormais aux plus hautes instances de choisir les bons interlocuteurs et faire que le MMA soit enfin légalisé en France.

Author: Admin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.