L’Ultimate Fighting Championship est-il élitiste ?

Read Time1 Minute, 9 Secondes

Avec des tarifs allant de 83€ à 1591€, on ne peut pas dire que l’Ultimate Fighting Championship s’adresse à tous ! Loin de là ! Machine à business par excellence, pour l’organisation américaine de MMA seul l’argent compte. Ce qui donne des situations tendues avec les combattants qui ne sont pas payer en rapport de ce qu’il génère.

Le 3 septembre prochain, la France va accueillir son premier UFC depuis la légalisation du MMA. Et cette date est très attendue par le public français d’une manière générale. Le grand public fait d’ailleurs souvent l’amalgame entre MMA et UFC ce qui n’a pas échappé au circuit US qui communique déjà beaucoup autour de cette date historique pour les arts martiaux mixtes français. Est-ce que cela explique ces tarifs exorbitants ? Grandement même si cela ne les justifie pas. Il faut rappeler que les combats sont faits par des athlètes majoritairement issus des classes sociales populaires ce qui est un véritable paradoxe. La question de l’élitisme de l’UFC se pose. Et pourtant c’est déjà un succès.

Une salle de 100.000 place aurait été sold out tant la demande a été forte autour de premier UFC français !

Malgré une telle tarification, l’Accor Arena affiche déjà  complet pour cette édition parisienne où le chef de file sera l’actuel numéro 2 des lourds, Cyril Gane. Manon Fiorot, Benoît Saint-Denis et Nassourdine Imavov seront également au programme.

Previous post Fight Night One Valence : Marwen Sifi une valeur sure
Next post Jérémy Payet en main event du Kunlun Fight