Connect with us

Reportages

Les boxeurs français ont-il toujours la côte ?

Published

on

www.pbase.com/barbubro

C’est la question que nous nous sommes posés en regardant les nombreux résultats de ce week end. Car si revers sportif il peut y avoir, les décisions controversées sont de plus en plus nombreuses qui plus est à l’encontre des leaders français.

De toute évidence, rien n’est épargné aux combattants hexagonaux lorsqu’ils intègrent des circuits mondiaux : là où d’autres boxeurs venus de nations différentes mais porteuses, bénéficient de combats que l’on pourrait qualifier d’adaptation, les tricolores sont tout de suite dans le vif du sujet face au top 10 voir top 5 de l’organisation. Quid des conditions post-fights comme par exemple le temps de récupération très restreint entre les combats dans le tournoi auquel participait Karim Ghajji ce week end au Glory. Seulement 25 minutes de récupération, ça fait un peu court quand l’adversaire bénéficie du double. Nous ne reviendrons pas sur ce qu’a subi Anissa Meksen il y a quelques semaines là aussi dans un tournoi. Que dire des douze rounds réalisés par Abdellah Ezbiri au Krush : le français avait été tout simplement spolié de ce qui lui revenait.

Alors la question se pose : les français ont-ils encore la côte hors de France  ? Vraisemblablement non ! Pire encore, on ne croît plus en la valeur marchande des athlètes tricolores ou alors très peu. Olivier Muller doit être cité ici en n’hésitant pas à miser sur le savoir faire français là il aurait aisément pu opter pour une tête de série venue de Hollande ou d’Europe de l’Est. On ne mise plus sur nos combattants comme ce fût le cas à une époque où ils étaient demandés aux quatre coins de la planète : Jérôme Le Banner, Cyril Abidi, Samir Mohamed,  ils sont nombreux à avoir participer à la french touch il n’y a pas si longtemps finalement. Cette époque semble révolue et les raisons sont multiples.

La multiplication des fédérations en France a eût pour effet un nivellement par le bas et seule la savate boxe française a été épargné par ce cataclysme. Avec une multitude de titres de champions de France, nationaux ou encore fédéraux les talents ont été dispersé, les titres sont devenus plus faciles a décroché et nous voyons aujourd’hui le résultat.

Ce n’est pas faute d’avoir tiré la sirène d’alarme mais il est triste de constater que peu, très peu de boxeurs français peuvent toujours rivaliser avec l’élite mondiale aujourd’hui. Arrêtons cette course à l’amateurisme à tout va et redorons la vitrine du pieds-poings français qu’est l’élite. C’est la première nécessité !

Il faut impérativement que la France ouvre les yeux et fasse un vrai travail d’introspection sous peine de voir mourir nos sports. Il y a urgence car cela fait de long mois que les résultats sont mauvais. Le mal est de plus en profond !

Les différents dirigeants doivent se mettre autour d’une table et penser à l’intérêt général. Combattre ce qui ne vas pas est préférable à contourner ce qui ne vas pas. La différence est énorme ! Bien sur que ce n’est pas simple et qu’il faut composer avec des entités fortes mais c’est possible à condition de le vouloir. La trêve olympique qui approche doit être salutaire mais aussi l’occasion de tout mettre sur la table et repartir du bon pied. On peut rêver.

Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Reportages

VBS 3 : L’Académie des Boxes en pleine préparation

Published

on

By

L’Académie des boxes de Villejuif ne prend jamais les échéances à venir à la légère. Et c’est encore plus vrai quand il s’agit de combattre dans une soirée organisée par le club, le Villejuif Boxing Show 3. Alors tous les boxeurs sont en stage dans les Landes, à Seignosse pour un stage sur plusieurs jours où les organismes seront mis à rude épreuve.  Les adversaire concernés sont avertis.

Continue Reading

Reportages

Nordine Oubaali : une désillusion à tous les points !

Published

on

By

Il y a des soirs comme ça où le ring est impitoyable. Nordine Oubaali était invaincu chez les professionnels, champion du Monde WBC des coqs et puis tout s’en va. Injustement, terriblement ! Injustement parce Nordine mène un combat seul contre tous, sans le soutien qu’il mérite. La désillusion est profonde au-delà du ring. Pour l’expliquer il suffit de se rappeler de l’épisode du visa pour comprendre ce qu’a traversé Nordine pour disputer ce championnat du Monde : c’est l’avocat de la WBC qui est parvenu à l’aider pour qu’il puisse entrer sur le territoire américain..

Alors comment défendre son titre mondial dans ces conditions face à une icône comme Nonito Donaire ? Le philippin et ses 25 championnats du Monde disputés étaient des obstacles à la portée d’Oubaali dans de bonnes conditions. Oui Donaire est une légende ! Oui Donaire a marqué l’histoire en étant titré dans plusieurs catégories. Ce sont des éléments qui auraient dû pousser la France à aider son champion. Hélas il n’en a rien été.


Nordine Oubaali a disputé ses 4 championnats du Monde à l’extérieur. Une première dans l’histoire du noble art français.


Malgré une détermination sans faille, Nordine a pris de plein fouet les contres de Nonito habile et efficace. Ce dernier perturbé par la mobilité et le jab du poing avant du français a été intelligent. Il l’a laissé s’exposer pour mieux placer sa puissance de frappe. Et le calvaire a débuté pour Nordine compté 2 fois dans la 3ème reprise. La consigne d’Ali, son frère, était de rester calme et de reprendre ce qui s’était fait dans les 2 premiers rounds. Nordine s’est exécuté mais il n’avait pas récupéré des décomptes précédentes. Sur une belle série conclue par un uppercut, Nonito Donaire a pris la ceinture WBC. L’expérience a fait la différence dans ce duel engagé et on espère tous une revanche dans de meilleures conditions pour Nordine.

A la joie mesuré du philippin, s’opposait la désillusion du français bien conscient qu’il faut que tout soit réuni pour aborder un tel match. L’amertume chez ses fans est largement compréhensible au regard des sacrifices consentis par Nordine Oubaali pour arriver à ce niveau. Boxeur attachant, champion exemplaire il a dû se sentir bien seul ce soir même si l’aventure n’est pas finie. Nordine mérite le respect parce que c’est un grand champion et ce respect-là passera par des combats en France avec son public histoire de le remercier pour ce qu’il apporte au sport tricolore depuis tant d’années.

Continue Reading
Advertisement

Trending