Le retour réussi de la Nuit !

A Marie France et Erick Aaaaah la Nuit ! On attend beaucoup de la Nuit cette dame qui a tant fait vibrer le public français avec des combats épiques et des shows hors du commun. Le public en attendait beaucoup de sa Nuit, cette Nuit des Champions qui a révélé ou confirmé des champions. Marseille a retrouvé son rang de capital du combat pour un retour qui en était un !

Privés de soirée, les marseillais, les français attendaient leur Nuit Des Champions avec ce MMA qui débarquait sans crier gare, sans avertir de ce qui allait se passer. On ne reprochera pas aux Roméas père et fils d’avoir choisi l’équilibre sur le matchmaking, ce serait un comble. A jamais les premiers, les Roméas ont offert le premier show de MMA et de kickboxing mélangé le temps d’un soir dans un palais garni à souhait.

Chacun ou pas a saisi sa chance pour faire de cette nuit, longue nuit, la sienne. Un rendez-vous avec une grande dame ne se manque pas sous peine de le regretter toute sa vie de boxeur. Finalement, cet inattendu MMA a volé la vedette, ses combattants saisissant leur opportunité de manière forte et engagée. Les kickeurs ont eut les restes à se partager !

Evidemment, la Nuit, cette dame expérimentée s’était parée de ses plus beaux atours pour que le spectacle soit complet. Les amabilités échangées dans le public n’ont finalement fait qu’exacerber la passion des mordus de fight en tous genres. Pas facile de séduire tout le monde : trop de, pas assez de et pourtant le public a vibré sous l’impact des coups, devant la stratégie affichée parfois.

Qu’on se le dise, la Nuit Des Champions est revenue par la grande porte avec toutes les difficultés imposées par cette crise sanitaire qui n’en fini plus. N’est pas un show majeur qui veut. Il y a ceux qui promettent, qui annoncent et ceux qui font. Malgré une spirale négative à souhait, les Roméas ont fait front ! Marie France, Marina, Erick et Anthony ont tenu le cap de ce navire dont on exige tout !

Le plus dur est fait ! Dans un contexte économique défavorable, la NDC renait de ses cendres là où d’autres se sont éteints. Ce qui ne tue pas rend plus fort paraît-il ! Cela s’est vérifié le 20 novembre 2021 au Palais des Sports de Marseille même si le plus dur reste à faire : c’est la rançon du succès !

Author: Admin