Knock Down Boxing Toulouse : Yoann Trille à bonne école.

Par Luxo – Crédit photo : Valentine Chapuis Certains stéréotypes ayant la peau dure, il faut en interroger la pertinence régulièrement afin d’en préciser la valeur. Et des clichés réducteurs, en milieu sportif comme ailleurs, il y en a beaucoup !
Il est par exemple souvent dit que les quartiers populaires génèrent des clubs de sports de combats où l’opposition ne serait que «rugueuse», sans soucis de technicité, et qu’il y serait bien dur de s’y intégrer sans être coopté par un coach tout puissant.
Ce ramassis de bêtises n’a pas lieu d’être quand les hommes aux manettes de la structure sont sûrs d’eux et de leurs vécus, qu’ils sont devenus incontournables dans leur milieu et que se tournent vers eux des athlètes confirmés.

L’école de Mohammed BENGUENAOUI et Modibo DIARRA est de celle que l’on aime valoriser : située au coeur du quartier des IZARDS dans le Nord Toulousain, elle forge dans la discrétion de sa salle verte les grands noms de demain.
Dans ce territoire dit « prioritaire », le travail de prévention mené par la structure du KNOCK DOWN Boxing est à souligner, la culture commune toulousaine se jouant autant en sport qu’ailleurs !

Dans le cas de Yoann TRILLE, on peut citer aussi citer un autre adage qui aurait pu paraître bien éculé : « Bon sang ne saurait mentir ! ».
Il est vrai que son origine réunionnaise, son lien familial avec le double champion du Monde de SAVATE Mathieu BOUCHER et son implication au CREPS de TOULOUSE pourrait faire croire que ce jeune athlète de 24 ans à peine arrive en terrain conquis… Mais son humilité naturelle mentir les clichés !
Il a franchi avec modestie les étapes vers son premier titre national ELITE A en SAVATE Boxe Française, évoque son club et ses mentors avec respect mais aussi avec l’envie d’aller se confronter aux meilleurs.

Un palmarès solide de 39 combats et 33 victoires, des projets plein la tête et la tête sur les épaules, Yoann TRILLE prend le temps de se présenter pour HEAD KICK NEWS.

Salut Yoan et merci pour l’interview ! Avant de venir à ton actualité, fais nous part de ton vécu sportif, comment as-tu commencé les sports de combats ? Salut à tous les passionnés ! Je suis Yoann, originaire de la Réunion et ayant fait mes débuts en 2008 au SBC du Quartier Français, en suivant les traces de mon cousin, qui est un tireur de haut niveau en Boxe Française.
Je me suis tourné rapidement vers la compétition, nous avions une belle structure et je suis très attaché à mon club d’origine qui m’a donné de bonnes bases. J’ai connu avec eux de belles étapes en compétition, jusqu’aux échéances mondiales en Assauts CADETS, un bon souvenir que ce titre mondial chez les jeunes !

Comment s’est déroulé ton arrivée au CREPS / Sport Etudes de TOULOUSE ? Comme une suite logique, j’avais le lien avec Mathieu et je voyais qu’à TOULOUSE je pouvais progresser dans la structure fédérale. J’y ai fait mes débuts en Septembre 2016 et j’ai bénéficié de ce que permet le Pôle France pour se perfectionner en Savate Boxe Française.
C’était une bonne façon de me poser en métropole, avec la présence des coachs fédéraux habitués au haut niveau et j’avais aussi la chance de fréquenter certains qui sont des modèles.

Tu fais référence à Modibo DIARRA ? Oui, bien sûr ! Il venait régulièrement se préparer au CREPS, et j’ai compris que j’avais tout à gagner en évoluant à ses côtés. J’ai plutôt été performant sur mes débuts en combats avec des titres Espoirs en 2016 puis Junior en 2017, puis vice-champion du Monde Juniors.
A partir de 2019, j’ai été logiquement licencié auprès de Mohamed BENGUENAOUI au KNOCK Down Boxing, car j’ai voulu m’ouvrir aux autres disciplines. J’ai remporté la coupe de France de Kick Boxing et la coupe PACA en K1, j’ai aussi boxé en Full Contact et j’ai aussi en 2020 été champion de France en Elite B en Savate BF.
J’ai bien aimé enfin m’essayer à la SAVATE Pro, ça permet un engagement total, cette discipline me plaît bien.

DDM VALENTINE CHAPUIS / PORTRAIT DU BOXEUR YOANN TRILLE DANS SA SALLE D ENTRAINEMENT DES IZARDS AVEC SON ENTRAINEUR / BOXE FRANCAISE SAVATE

Tu as donc un certain recul dans une période compliquée, comment as-tu vécu la période du COVID 19 ? Et la situation de reprise ensuite ? J’ai clairement eu du mal à me motiver sans échéances fixes, je fonctionne au défi et je respecte mes engagements mais quand on a rien…bref, cela fût difficile, pour résumer !
Là je suis sur des choses concrètes, en lien avec ma discipline d’origine : les championnats d’Europe à Boulogne sur Mer en Septembre 2022, c’est du concret ! Je suis dans une logique compétitive au CREPS et le niveau de sparrings est élevé, les cadres fédéraux sont compétents, ils connaissent leur affaire.

Comment gères-tu ta vie professionnelle, en parallèle d’une vie sportive qui ne « paye pas les factures » ?  Comme tant d’autres jeunes qui priorisent une vie sportive, je jongle avec mes différents contrats dans le milieu de la sécurité ou de la livraison. Ceci dit, j’ai le projet de passer mon BPJEPS lors de la rentrée 2022, je me vois m’inscrire dans la durée dans ce milieu sportif, y compris à titre professionnel.
Mais pour l’instant, je veux prioriser la compétition, chaque chose en son temps…

Luxo : Quelles plus-values t’apportent ton club du KNOCK Down de Mohamed Benguenaoui ?

Mohamed a des contacts intéressants dans divers sports de combats, et je suis en confiance avec des personnalités qui ont une maitrise totale du haut niveau comme Modibo DIARRA, qui reste très en forme et m’apporte beaucoup lors de mises de gants. Mes autres partenaires (Jonathan, Anaïs, Adam) sont aussi de grands athlètes dont on entendra je pense parler, très bientôt !

Cette interview a plus de sens pour les passionnés de pieds-poings si l’on donne aussi la parole aux coachs et partenaires, à eux le mot de la fin !

Modibo DIARRA : « J’ai eu un bon feeling avec Yoann lors des mises de gants au CREPS en 2018, nos séances ensemble avait du sens car nous étions dans la même catégorie, et nos sparrings étaient enrichissants ! Mais au-delà de ça, c’est surtout son attitude irréprochable et son bon esprit qui nous a fait répondre favorablement à ses sollicitations… Il faut comprendre que Yoann a une grosse marge de progression, il est bosseur ET perfectible et c’est une chouette personne ! On bosse mieux dans ce cadre avec Mohamed, et même si le COVID a freiné son évolution, il gagne en maturité dans sa boxe, en puissance aussi. Le meilleur est clairement à venir le concernant. »

Mohamed BENGUENAOUI : « Nous avons été sollicité par Yoann et il s’est superbement intégré au groupe, en ayant fait sienne une vision d’ouverture où les échanges multi disciplines sont nombreux. Son actualité est dédiée à la Savate Boxe Française et au titre européen à la fin de l’été 2022, par la suite nous verrons bien, en tout cas il boxe désormais en PRO dans toutes les disciplines pieds-poings. C’est un garçon sain et malgré tout ambitieux, donc nous sommes investis pour sa réussite. »

Author: tonton