KA’S Management : 1000 combats et le Japon

En développant KA’S Management, Alan Kemorvan ne s’imaginait peut être pas l’impact de sa structure sur la carrière d’un boxeur. Karim Ghajji en est le meilleur exemple mais il n’est pas le seul à faire partie de cette aventure humaine.

Avec 1000 combats négociés à son actif, KA’S Management est devenu la référence dans le domaine en Europe. Véritable trait d’union entre les boxeurs et les grandes organisations comme le Glory, l’Enfusion, le Kunlun Fight mais aussi le K-1 World GP.

Le Japon est même un pays particulier puisque Alan Kermorvan est devenu depuis plusieurs années l’interlocuteur entre des champions de renom et le circuit japonais. Que ce soit avec le Krush ou le K-1, KA’S est un passage officiel pour pouvoir prétendre à une programmation dans les grands shows nippons. Alan jouie d’une totale confiance des dirigeants japonais qui ont vu passer des boxeurs comme Abdallah Ezbiri, Yannick Reine, Tristan Bénard, Karim Bennoui, Thomas Adamandopoulos seul français à avoir pris la ceinture du Krush.

Lorsque l’on connaît la rigueur des promoteurs japonais, cette collaboration est une belle reconnaissance pour une structure qui a pour ambition de se développer dans les mois qui viennent

Ces chiffres sont une bonne nouvelle pour le pieds-poings français dont le sérieux est reconnu ici. Désormais aidé dans sa tâche par Cédric Balmont, Alan Kermorvan planche déjà sur plusieurs projets pour continuer de faire avancer les disciplines et permettre aux boxeurs d’avoir un vrai rayonnement international.

Author: Admin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.