Connect with us

Reportages

Jimmy Vienot, le retour d’un roi !

Published

on

En acceptant de revenir aux affaires face au redoutable Yodwicha contre lequel il s’est incliné par le passé, Jimmy Vienot assume son statut de roi du muaythai. Et s’il n’est pas le seul a honoré par ce statut qui le distingue, force est d’admettre qu’il redonne pleinement son sens à l’appellation championnat du Monde. Le 2 octobre prochain, il a rendez-vous avec son destin face à un nakmuay qui a tout gagné ou presque dans les règles du muaythai.

Lui est déjà revenu à la compétition en avril dernier avec une victoire au Thai Fight. Jimmy lui n’a plus combattu depuis le 7 mars 2020 et sa victoire impressionnante face à Saro Presti. C’était à la Nice Fight NIght de Xavier Lafaye et déjà, Vienot avait pu savourer l’amour que lui a porté le public niçois. A Montbeliard, il sera en terrain conquis tant ses succès et ses couronnes ont conquis ses fans français. Il avait déjà défendu son titre dans le show d’Omar Sellami.

Jimmy Vienot est devenu champion du Monde WMC des 160lbs le 23 août 2018 au Best of Siam 13 face au thaïlandais Sorgraw Petchyindee !

Jimmy a pris une dimension depuis sa dernière confrontation avec Yodwicha le 11 juin 2016 à la Warriors Night 5 de Jo Prestia. Il y a ces couronnes mondiales WMC, WPMF et WBC, il y a cette ceinture du Lumpinee obtenue le 30 avril 2019 qui l’a fait entrer dans le cercle très fermé des non-thaïlandais champion du célèbre stadium. Vienot est devenu un incontournable, une icône que l’on veut avoir au programme de sa soirée qu’elle soit réussie.

Alors le 2 octobre prochain, ce duel au sommet va ravir le plus grand nombre, c’est déjà une certitude en soi. Deux monstres sacrés s’affrontent pour une ceinture prestigieuse, c’est l’essence même des sports pieds-poings. Bravo à Omar Sellami d’avoir pu monter cette affiche par les temps qui courent. C’est courageux et cela démontre à quel point il aime ce qu’il fait. Et ça, ça n’a pas de prix !

Reportages

Suleyman Yilmaz lancement réussi !

Published

on

By

Premier promoteur de la saison en activité avec une date le 4 septembre passé, Suleyman Yilmaz a clairement réussi son pari de bien lancer la saison 2021-2022 soutenu par Pascal Pastor. Le Phenix Boxing Only 8 a été sportivement accompli malgré un contexte compliqué et toujours ce confinement qui flotte telle une épée de Damoclès.

Homme de caractère, il a fait front aux différents forfaits, multiplié les nuits blanches pour mener à bout ce projet. Rien n’a été simple mais il est parvenu avec un Lorenzo Sammartino vs Berjan Peposhi de haute volée en main event. Ce combat a été d’une intensité rare durant les 5 reprises. Finalement, la tête d’affiche a été à l’image de l’a soirée, engagée et généreuse avec des talents confirmés et quelques révélations.

Arthur Meyer a boxé en patron ! Un monstre de puissance, de solidité et de combattivité. Matthan Choinard et Yoann Mermoux se sont livrés une guerre sans pitié avec un départ canon du 1er et un finish fantastique du 2nd.

Thomas Van Nijnatten est un prodige c’est un fait. Suley lui a donné sa chance, il l’a saisit et il devra s’en souvenir ! Quel régal ce jeune nakmuay doué techniquement, redoutable dans la frappe ! Yilmaz a également mis en avant les amateurs avec en match phare ce choc entre Lindsay Thomas et Alexia Van Nijnatten qui a tenu toutes ses promesses.

Le bilan est clairement positif même si Suleyman s’en défend. Pour en avoir discuter l’homme fidèle à sa réputation pense qu’il peut faire mieux. Dans la conjoncture actuelle, avoir pu mettre sur pied une soirée comme il l’a fait. Rien ne lui a été épargné mais il a tenu bon et c’est clairement de bon augure pour la suite !

Continue Reading

Reportages

Box’In Night 3 : Boungab, un vrai piège pour Pignolo

Published

on

By

Si Mickael Pignolo (AAKB) est le combattant le plus expérimenté du combat du combat qui l’oppose à Nasser Boungab (JASR) est un vrai piège. Sabri Belhabib voulait un vrai choc à la Box’In Night 3, une véritable opposition pour « Mika » et son choix s’est porté logiquement sur Nasser. Il connaît bien la réputation des boxeurs de Badri Rouabhia. Boungab est un boxeur bourré de talent qui affiche un parcours solide chez les pros malgré son jeune âge.

Le protégé de Badri Rouabhia est un boxeur longiligne à la frappe solide et le coup d’oeil acéré. C’est aussi un boxeur actif au contraire de Pignolo éloigné des rings depuis plus de 2 ans. C’est un paramètre à prendre en considération. Il sera important dans le déroulement du combat. En 3 reprises il n’y a pas de places pour l’analyse. Il faut entrer dans le vif du sujet très rapidement !

Pro . K-1 . 3x3mn . -71kg
Mickael Pignolo (Aakb Arles) vs Nasser Bounghab (AJSR)

Chacun sait qu’une coupure longue demande un temps d’adaptation et ce temps-là Pignolo ne l’aura pas. Evidemment Mickael a du métier et l’expérience pour aborder cette situation. D’autant qu’a Nîmes il aura les faveurs du public. Son parcours lui permet d’envisager la rencontre de la meilleur des façons. Il faut s’attendre à un match très physique, très rythmé, un point fort pour l’arlésien qui est connu pour être une véritable machine dans ce registre.

Ce combat est « piégeux » pour Mickael Pignolo pour les raisons évoquées. Mais il ne sera pas simple non plus pour Nasser Boungab qui reste sur un revers avant la limite. La rencontre est équilibrée malgré la différence de métier entre les 2 boxeurs. C’est un vrai challenge pour les 2 concernés. Qui l’emportera dans ce combat ? Réponse le 9 octobre à Nîmes à la Box’In Night troisième du nom !

Continue Reading

Trending