Connect with us

Reportages

Guerric Billet impressionne le Phenix Muaythai 12

Published

on

Crédit photo Daniel Cigliano

Anthony Perrin a réussi son pari de clore la saison 2020 – 2021 en offrant une belle fête du pieds-poings. Rien n’a été simple pour le promoteur tretsois loin de là. Les journées ont été longue et les nuits très courtes mais fidèle à lui-même, il n’a rien lâché soutenu par une trentaine de bénévole. Et la soirée lui a donné raison ! Le public n’a pas été déçu des combats proposés. Au programme, du K-1 et du muaythai, 4 ceintures de la soirée mises en jeu le tout livré dans un timing parfait sous les regards intéressés d’Anthony Roméas, Lionel Spica, Mehdi Amar, Laurent Debono, Yoann Ha Van ou encore Fabio Loisi. Et tous n’ont pas manqué la prestation de Guerric Billet, joker de luxe assurant le main event de cette soirée.

Billet, un cran au-dessus

Guerric Billet top 10 au Glory était attendu comme jamais. Le public voulait voir celui qui a accepté ce main event au pied levé. Juwara Yankuba a fait les frais de la détermination de Billet qui a analysé avant de briser les jambes de son opposant du jour. Dès qu’il a enclenché, le français a pris la mesure du combat pour imposer ses frappes de bûcheron. Intelligemment, le coin espagnol a jeté l’éponge dans la 2ème reprise, protégeant son boxeur d’une sanction plus lourde. Fidèle à lui-même, Guerric Billet ne laisse rien transparaître. La joie il la contient déjà focalisé sur le combat qui l’attend le 4 septembre prochain au Glory 78. C’est aussi ça, sa marque de fabrique !

Genieys, Gouti du style et de l’élégance

Luc Genieys et Thibaut Gouti ont livré une prestation assez similaire face à deux boxeurs espagnols solides et adroits dans la répliques (ndlr : Ortiz Chila Dostin Damian pour Luc, Sergi Ovejero Gonzalez pour Thibaut). Genieys et Gouti ont offert un panel technique assez large pour le premier, du style pour le second qui combattait pour la première fois en pieds-poings. Chacun a livré sa partition non sans mal parfois mais la victoire a bien été là. C’est l’essentiel pour cette fin de saison !


Luc Genieys a disputé son 4ème combat de la saison. Un exploit a souligné au regard de la conjoncture actuelle. Il s’est imposé à 3 reprises, a fait la finale du tournoi du Choc Des Etoiles 5 et pris le titre européen ISKA de kickboxing.


Choinard expéditif, Salmon la désillusion

Matthan Choinard et Philippe Salmon n’ont pas vécu la même soirée, c’est un fait ! Si le premier a plié son combat en moins d’un round le second a connu un passage sur le ring plus difficile. Face à Gillermo Tabera , Choinard a fait parlé ses poings pour d’abord faire compter avant d’envoyer l’espagnol au tapis pour le compte. Pour Philippe Salmon, après une entrée théâtrale, la soirée a viré au cauchemar. Surpris par Anass Ahmidouch et un high kick chirurgical, Philippe est compté. Et clairement il n’a pas récupéré, en atteste la série de coups qu’il essuie par la suite. C’est son coin qui met fin au combat à son grand regret. On ne reprochera jamais à un coach de vouloir protéger son boxeur. Cela fait partie des devoirs qu’il a vis à vis de l’athlète qu’il entraîne.


Ca marche bien pour Matthan Choinard qui a remporté sa 3ème victoire de la saison en autant de combats. Il faut préciser qu’il s’est imposé en kickboxing et en MMA.


Ofleidi enflamme la Gardi

Dylan Ofleidi n’a pas manqué son rendez avec l’espagnol Alex Fernandez. Dans ce combat régit par les règles du muaythai, Dylan est allé au charbon face à un adversaire dangereux jusqu’au bout. Plus petit, le français a dû casser la distance et s’exposer aux coudes et aux genoux adverses. Qu’a cela ne tienne, le français est passé en mode Rocky. Sans jamais lâché son adversaire, il est revenu à la charge avec ses frappes dans les jambes, ses projections en fin de combat. Poussé par son public, il a repoussé ses limites pour s’imposer dans une ambiance de feu. Il se souviendra longtemps de sa première au Phenix Muaythai .


Opposé à l’espagnol Mohamed Afitou Jabal, Hakim Ketaieb a semblé moins en jambe que d’habitude. C’est d’ailleurs dans le rythme qu’il a pêché. Hakim a accepté de prendre des coups sans parvenir à imposer son pressing habituel. Les deux hommes ont offert un match plein et le vainqueur a été félicité par le clan français.


Des A pas loin des pros !

Les combats classe A n’ont pas manqué de piquant et la palme revient à Ismael Fjary, impressionnant de technique. Face au solide Dylan Delaporte, Fajry a passé dominé son combat des bras, des jambes et des épaules. Thomas Kerroumi était opposé à Tom Podvin, ils ont offert là-aussi un combat plaisant à souhait. Equilibrée, la rencontre s’est jouée sur la concentration. Kerroumi est resté appliqué malgré une réplique cinglante ; il a placé ses frappes redoutables et pris l’ascendant dans la 3ème reprise. Pour Wassim El Mestari, il s’agissait d’une revanche face à Sacha Jalil Valenzuela. Sacha a pris le combat par le bon bout, pressant à merveille, se montrant plus précis et efficace notamment en zone basse. Une belle s’impose désormais entre les deux hommes.


Andréa Forgeaud a remporté le seul combat féminin de la soirée face à Lucie Noureddine. Les deux femmes ne se sont pas ménagées. Forgeaud a fait la différence avec un pressing constant. Youssef Ben Osmani a bien géré son combat malgré un bon départ de Geoffrey Pratlong. Le lyonnais a su imposer ses poings pour l’emporter. Enfin, Boris Gautir s’est imposé devant Yanis Benhadjal en junior.


Reportages

Suleyman Yilmaz lancement réussi !

Published

on

By

Premier promoteur de la saison en activité avec une date le 4 septembre passé, Suleyman Yilmaz a clairement réussi son pari de bien lancer la saison 2021-2022 soutenu par Pascal Pastor. Le Phenix Boxing Only 8 a été sportivement accompli malgré un contexte compliqué et toujours ce confinement qui flotte telle une épée de Damoclès.

Homme de caractère, il a fait front aux différents forfaits, multiplié les nuits blanches pour mener à bout ce projet. Rien n’a été simple mais il est parvenu avec un Lorenzo Sammartino vs Berjan Peposhi de haute volée en main event. Ce combat a été d’une intensité rare durant les 5 reprises. Finalement, la tête d’affiche a été à l’image de l’a soirée, engagée et généreuse avec des talents confirmés et quelques révélations.

Arthur Meyer a boxé en patron ! Un monstre de puissance, de solidité et de combattivité. Matthan Choinard et Yoann Mermoux se sont livrés une guerre sans pitié avec un départ canon du 1er et un finish fantastique du 2nd.

Thomas Van Nijnatten est un prodige c’est un fait. Suley lui a donné sa chance, il l’a saisit et il devra s’en souvenir ! Quel régal ce jeune nakmuay doué techniquement, redoutable dans la frappe ! Yilmaz a également mis en avant les amateurs avec en match phare ce choc entre Lindsay Thomas et Alexia Van Nijnatten qui a tenu toutes ses promesses.

Le bilan est clairement positif même si Suleyman s’en défend. Pour en avoir discuter l’homme fidèle à sa réputation pense qu’il peut faire mieux. Dans la conjoncture actuelle, avoir pu mettre sur pied une soirée comme il l’a fait. Rien ne lui a été épargné mais il a tenu bon et c’est clairement de bon augure pour la suite !

Continue Reading

Reportages

Box’In Night 3 : Boungab, un vrai piège pour Pignolo

Published

on

By

Si Mickael Pignolo (AAKB) est le combattant le plus expérimenté du combat du combat qui l’oppose à Nasser Boungab (JASR) est un vrai piège. Sabri Belhabib voulait un vrai choc à la Box’In Night 3, une véritable opposition pour « Mika » et son choix s’est porté logiquement sur Nasser. Il connaît bien la réputation des boxeurs de Badri Rouabhia. Boungab est un boxeur bourré de talent qui affiche un parcours solide chez les pros malgré son jeune âge.

Le protégé de Badri Rouabhia est un boxeur longiligne à la frappe solide et le coup d’oeil acéré. C’est aussi un boxeur actif au contraire de Pignolo éloigné des rings depuis plus de 2 ans. C’est un paramètre à prendre en considération. Il sera important dans le déroulement du combat. En 3 reprises il n’y a pas de places pour l’analyse. Il faut entrer dans le vif du sujet très rapidement !

Pro . K-1 . 3x3mn . -71kg
Mickael Pignolo (Aakb Arles) vs Nasser Bounghab (AJSR)

Chacun sait qu’une coupure longue demande un temps d’adaptation et ce temps-là Pignolo ne l’aura pas. Evidemment Mickael a du métier et l’expérience pour aborder cette situation. D’autant qu’a Nîmes il aura les faveurs du public. Son parcours lui permet d’envisager la rencontre de la meilleur des façons. Il faut s’attendre à un match très physique, très rythmé, un point fort pour l’arlésien qui est connu pour être une véritable machine dans ce registre.

Ce combat est « piégeux » pour Mickael Pignolo pour les raisons évoquées. Mais il ne sera pas simple non plus pour Nasser Boungab qui reste sur un revers avant la limite. La rencontre est équilibrée malgré la différence de métier entre les 2 boxeurs. C’est un vrai challenge pour les 2 concernés. Qui l’emportera dans ce combat ? Réponse le 9 octobre à Nîmes à la Box’In Night troisième du nom !

Continue Reading

Trending