Glory – Collision 3 : la France cette grande absente !

En parcourant le programme du Glory – Collision 3, on peut se rendre compte que cette toute la planète du kickboxing qui a rendez-vous à Arnhem le 23 octobre. Brésil, USA, Turquie, Mexique, Roumanie, Maroc, Hollande, Lithuanie, Russie, Bulgarie, Surinam ou encore Azerbaijan, ils viennent des 4 coins du globe pour cet événement annoncé comme exceptionnel.

Ils viennent de partout sauf de France qui est pourtant un pays majeur du kickboxing mondial. Evidemment, il y a la possibilité de voir évoluer le programme et de voir des français à l’affiche dans les jours qui viennent mais de toute évidence ce n’est pas une priorité pour le Glory. Dans ce programme, le manque de cohérence est clair ! Le main event est un non sens puisque Allistair Overeem va disputer le titre à Rico Verhoeven alors qu’il semblait que cette opportunité devait revenir au roumain Benjamin Adegbuyi ou au marocain Jamal Ben Saddik.

La France sera de toute façon la grande absente de ce rendez-vous. Même si des combattants hexagonaux apparaissent, cela fait plusieurs semaines que la communication tourne autour de cet événement. Comment Cédric Doumbe qui est le boxeur le plus attractif du circuit n’est pas sur cette affiche ? Nordine Mahieddine, récent vainqueur de Raul Catinas au Glory 78 méritait lui aussi. Que dire de Guerric Billet qui a prouvé qu’il a les atouts pour affronter un top 5. Quid de Stéphane Susperregui, Zinedine Hameur Lain, Abdellah Ezbiri et pourquoi le retour d’Eddy Naït Slimani ?

Sans les français, le Collision 3 sera moins beau c’est un fait. Ce n’est pas du chauvinisme que de l’écrire, c’est une réalité. La France n’a rien à envier à tous les pays représentés lors de cette soirée. Le made in France doit être respecté, valorisé y compris dans lors d’événements de ce calibre. Le Glory a ce devoir-là de s’appuyer sur les grands pays de kickboxing, sous peine de perdre un peu plus encore sa crédibilité déjà bien mise à mal.

Author: Admin