Glory 77 : Guerric Billet la force tranquille !

C’est un boxeur discret en dehors du ring. Véritable force tranquille, l’homme n’est pas du genre à s’épancher sur le ring : son style c’est tout sur le ring à une époque de l’ultra communication. Guerric Billet a fait ce choix qui lui réussi à merveille. Dans le Creusot, sous la houlette de Séverin son coach, on cultive l’humilité plus que l’extravagance. Et ça paie !

Le 30 janvier, le numéro 10 des lightweights au Glory, n’aspire qu’à une chose : gravir les échelons et cela passe par un succès face à Itay Gershon. Guerric est rompu à l’exercice puisqu’il disputera son 6ème combat dans le circuit (il affiche 3 victoires, 2 défaites). Ses revers ont été sur le fil car c’est adversaire redoutable qui a débuté chez les pros au Glory. Il n’est pas comme les autres puisque son apprentissage il le fait dans le plus grand circuit de kickboxing de la planète. Et il faut évidemment du talent pour pouvoir y rester.

Pas simple mais finalement un choix fructueux qui l’a propulsé vers la haut du sommet. Car s’il n’est pas un communiquant hors pair, il dégage quelque chose, un stoïcisme que l’on voit majoritairement chez les combattants russes. Ses frappes sont lourdes, son anglaise prédominante et enfin des frappes en zone basse qu’il ne fait pas bon encaisser.

C’est un match à enjeu pour les deux hommes puisqu’ils vont disputer leur 6ème match qui signifie qu’ils arrivent au bout de leur premier contrat. C’est donc un peu malheur aux vaincus, de quoi envisager beaucoup d’actions dans cette confrontation. La pression reste sur les épaules de l’israélien qui a signé 2 succès compliqués lors des ses dernières sorties. C’une confrontation intéressante en soi dans une division plus ouverte avec le départ de Marat Grigorian et de Sittichai. A Guerric de saisir sa chance et de montrer un peu plus l’étendu de son talent.

Author: Admin