Glory 66 : Artem Vakhitov ou le retour du Tsar !

Glory 66 Révélé au public français par le Monte Carlo Fighting Masters de Claude Pouget, Artem Vakhitov a fait sensation à chacun de ses combats. Ce jour-là, il avait puni Dzianis Hancharonak, prenant le titre mondiale WMC. S’il n’y avait pas ce revers injuste face à Saulo Calavari, Artem afficherait un 10-0 sur son record au Glory (il a battu à deux reprises le brésilien par la suite). C’est un boxeur qui règne sans partage sur sa catégorie avec une boxe qui dépasse l’entendement à ce poids.

Son jeune challenger, Donegi Abena va affronter un phénomène, Artem n’étant pas roi pour rien. Absent des rings depuis août 2018 et un succès face à Danyo Ilunga, Vakhitov revient avec cette défense de titre inattendue. Malgré tout, il connaît la saveur d’un match à enjeu. Il l’a vécu face à Vladimir Mineev, son grand concurrent de l’époque, il l’a vécu face à Cavalari. Ce sont des instants rares et intenses dans la vie d’un boxeur, il faut une certain expérience pour l’aborder.

Paris devra savourer sa chance de voir un tel champion en activité sur un ring. Ces moments-là se savourent car Artem est un roi humble et abordable. Sur le ring, il laisse parler son art pour mieux séduire le public et battre ses adversaires. Vakhitov connaît bien le public français et ses attentes. Sa réputation, il l’a obtenu face à des hommes Zack Mwekassa, Ariel Machado, Danyo Illunga, Nenad Pagonis, Igor Jurkovic. Avant le Glory, il est passé par la Tatneft Cup, la Muaythai Premier League et des soirées de renom. C’est tout cela l’héritage d’Artem qui viendra défendre son sacre avec un passif pugilistique que tout le Monde lui envie. Nous lui donnons rendez-vous le 22 juin à Paris, capitale mondiale du pieds-poings ce soir-là !

Author: Admin

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.