Francis Ngannou hors norme !

En devenant champion poids lourds de l’Ultimate Fighting Championship, Francis « The Predator » Ngannou a assommé la planète avec un style percutant à souhait. Stipe Miocic a fait les frais de cette puissance phénoménale contre laquelle il n’a rien pu faire.

Le game plan était le bon pour Francis NGannou cette nuit à Las Vegas. Métamorphosé depuis qu’il collabore avec Dewey Cooper, le Predator a puni Stipe Miocic, lavant l’affront d’un revers subi en 2018. Le camerounais a construit patiemment avec peu de déchets dans son striking. Et même la tentative d’amener les débats au sol de Miocic a été parfaitement contrôlé par le nouveau roi des lourds.

Ils étaient peu à prédire une victoire de Francis et ils étaient encore moins nombreux à le voir évoluer de cette manière. Il y a de l’intelligence chez lui. Celle d’apprendre de ses défaites pour repartir de plus belle et revenir plus performant. Cette consécration a une saveur particulière lorsque l’on connait le parcours de Ngannou. Arrivé en France sans papier ni argent, il n’a jamais dévié de son objectif, à savoir devenir champion.


En s’imposant par KO 2 ce soir, Francis Ngannou a signé un 5ème succès de rang avant la limite. Et en 5 combats il a passé moins de 10 minutes dans l’octogone.


Ce soir, il y a avait des scènes de joie un peu partout au Cameroun, preuve de la popularité de Francis. Le retour au pays va être fantastique et s’il a combattu sous la bannière camerounaise, le public fête lui aussi un des siens.

Author: Admin