Et si l’UFC faisait le même coup pour Doumbe au Glory ?

C’est un secret de polichinelle que de dire que Cédric Doumbe pense à l’UFC pour la suite de sa carrière. Il travaille son sol depuis plusieurs années, il est apparu dans le show de Joe Rogan l’interviewer officiel de l’UFC qui l’avait félicité après sa victoire au Glory 77. On a pu le voir avec  Khabib Nurmagomedov dans un gym. Il ne faut pas oublier le défi fait à Usman Kamaru, sa présence en vip à l’UFC 241. La question se pose : Et si l’UFC faisait le même coup pour Doumbe au Glory ?

Nous pouvons dire que des liens sont créés et le manque de challenges au Glory pour Doumced, ajouté à la signature d’Alex Pereira, ne font que renforcer une certitude : son avenir se fera dans l’octogone US. Showman et communiquant hors pair, Cédric a tout pour plaire aux américains même s’il va devoir convaincre avec des victoires spectaculaires.

L’UFC a besoin de se renouveler dans des catégories prisées comme celle des welters où justement règne sans partage Usman Kamaru (il va affronter pour la 2ème fois Colby Covington le 7 novembre prochain et reste pour l’instant invaincu à l’UFC).

Bien évidemment, si l’Ultimate Fighting Championship parvient à enrôler Cédric Doumbe dans ses rangs, il n’aura pas droit au title shot d’emblée. Cependant Doumced n’est pas n’importe qui ; son statut de meilleur kickboxer de la planète toutes catégories confondues lui confère une position particulière qui se monnaie et qui se respecte. L’UFC va devoir trouver des combattants attractifs pour se développer en France et Doumbe l’est plus que n’importe qui.

S’il partait du Glory ce serait une catastrophe. Cédric s’en irait avec le titre et chacun sait que pour prétendre à sa couronne, il faut le battre. Sans lui, sa division perdrait toute crédibilité puisqu’il a battu tous ses prétendants. Le Glory peine clairement à conserver ses champions et maintenir l’équilibre dans certaines catégories. Celle des lightweights a été décimé au profit du One Championship qui présente prochainement un tournoi à 8 qui n’a rien à envier aux grands tournois du K-1 World Max.

Les mois à venir s’annoncent riche en rebondissements autour de Cédric Doumbe. Il y a cette collaboration avec le MMA Factory lancée en décembre 2017. Un élément de poids dans l’avenir de Cédric qui, en avant gardiste de génie, sait déjà ce qu’il veut d’autant qu’il signe ses posts sur les réseaux sociaux de nombreux hashtags dont #mma #ufc #bjj !

Author: Admin