Conor Mc Gregor en a-t-il encore l’envie ?

Avec environ 20 millions de dollars (5 millions de prime et l’intéressement au pay per view) gagnés autour de son match retour face à Dustin Poirier. Avec la barre du milliard de dollars passée avec sa marque whisky, la question de l’envie de combattre au plus haut niveau de Conor Mc Gregor est posée. L’homme est-il toujours motivé par le fight ?

Crédit photo : Facebook Conor McGregor

Clairement, il n’y avait pas la fougue habituelle lors du match du week-end passé, il n’y a pas eût non plus ce tapage verbal parfois limite dont il est coutumier. En résumé nous n’avons pas vu le CMG (ndlr : Conor Mc Gregor) avec sa gouaille et son tempérament de feu ! L’irlandais a parlé du manque de compétition, c’est un fait. Dans la nuit de samedi à dimanche, il n’était pas inspiré ni animé par son fightIng spirit. Quelques heures après sa défaite, il a revendiqué son volonté de faire un troisième match avec Poirier mais dans quel état d’esprit est-il vraiment ?

Il vit comme un prince et se fait plaisir avec ce qu’il a durement gagné dans la cage de l’Ultimate Fighting Championship. Rolls Royce a été son partenaire pour cet UFC 257. On a pu le voir sur un yacht, sans oublier les nombreuses sollicitations. De quoi tourner la tête à n’importe quel être humain. Le public a critiqué sur sa prestation de samedi soir : Pour lui, il ne s’est pas comporté en combattant généreux à souhait. Mais peut-on lui reprocher d’être humain ? Non !


« Je pense que la défaite lui donnera faim. Il y a deux façons de procéder : avoir faim ou arrêter ! Il a l’argent. Quand on y pense – je suis un grand fan de Rocky – c’est comme Rocky III ! » Dana White


Comme dirait « Mickey » célèbre entraîneur de Rocky Balboa : il s’est « embourgeoisé ». Conor s’est également assagi avec l’âge. Père de famille, il a fait ce qu’il fallait pour que sa famille soit à l’abri. Et dans ces cas-là, c’est compliqué de se remettre dans le bain. Evidemment, ses provocations d’avant-match à l’encontre de Khabib Nurmagomedov lui ont valu le déchainement des haters qui s’en sont donné à coeur joie sur les réseaux sociaux. C’est la règle ! Khabib s’est lui aussi fendu de quelques déclarations proche d’un chambrage bonne enfant que de l’insulte.

Néanmoins, Conor Mc Gregor n’est pas fini ! Il peut prendre la belle face à Poirier à certaines conditions. Son choix de remanier son team ne plaide pas en sa faveur. Là aussi, les fans n’ont pas apprécié même si ils n’ont pas leur mot à dire dans ce registre. La règle veut que l’on ne change pas une équipe qui gagne surtout quand l’équipe a participé à l’évolution d’un champion. L’histoire était pourtant belle, celle d’un petit gars fidèle à ses convictions et ses proches. Mais il a fait ses choix et c’est un irlandais musculeux à souhait qui s’est présenté ; chacun sait que trop de muscles nuit à une performance. D’autres paramètres sont mis en exergue. Aucun sparring dur n’a été effectué pour préparer cette échéance. D’évidence, le travail en amont n’est pas le bon et ne correspond pas au mma de haut niveau.

Ce sont autant de points que Conor va devoir corriger. Dana White, le boss de l’UFC, parle d’un Rocky 3. Pour rappel, c’est dans cet opus que Rocky perd son titre et le reprend. The Notorious va devoir s’en inspirer et remettre le bleu de chauffe. En est-il encore capable ? Lui seul le sait ! Une certitude néanmoins : il n’aura pas le droit à l’erreur !

 

Author: Admin