Connect with us

Infos

Collision 2 : Nordine Mahieddine en impose !

Published

on

Nordine Mahieddine connaissait l’ambiance offerte par le public hollandais. Mais 32.000 personnes ça change quelque peu la donne et l’approche du match. Pour le marseillais, c’est une atmosphère qui lui a donné des ailes face au massif turc Cihad Kepenek et ses frappes lourdes. Nordine a livré le match qu’il fallait et démontré encore sa capacité à progresser.

Il n’a pas attendu son adversaire qu’il a envoyé au tapis dans la première reprise sur un crochet. Compté le turc a finalement pu finir avec du mal la reprise. Nordine a ensuite bien gérer notamment avec une belle mobilité malgré quelques frappes larges bien senties. Il a été le plus actif et cette reprise aurait dû lui revenir. Les juges en ont décidé autrement et le finish de Kepenek n’a fait que que conforter le corps arbitral qu’un extra-round devait se faire. C’est vrai que Cihad a pris cette troisième en chargeant constamment Nordine qui a su gérer ces périodes difficiles. Là où sa progression est visible c’est dans la gestion mentale. Il n’a jamais paniqué mieux encore, il est resté concentré pour aller cher la victoire avec les coups les plus précis. Son travail des deux mains a été précis et efficace. Ce qu’ont retenu les juges qui lui ont donné la décision à la majorité. Nordine signe sa deuxième victoire au Glory et fini l’année en beauté. Chaque combat est plus difficile mais il répond présent avec la manière et l’envie.


Susperregui en mode guerrier

Stéphane Susperregui est un guerrier un vrai. Cela se voit à sa capacité à réagir après un décompte. Et face à une forteresse comme Luis Tavares, il fallait l’être. Des frappes d’un autre monde, un décompte au corps dont il est revenu on ne sait comment, « Ippo » a forcé un peu plus le respect. Il a souffert sur les frappes de Tavares qui est clairement un client crédible pour le titre. Auteur d’un match honnête, le français a eu face à lui un boxeur habitué à ce genre de rendez-vous. Il n’est pas numéro 2 pour rien. Il a d’ailleurs précisé à l’issue de la rencontre que le titre par interim détenu par Alex Pereira ne l’intéressait pas. Il a adressé un message en guise de rendez-vous au champion en titre, Artem Vakhitov. Impressionnant de puissance dans ce match, il a démontré qu’il savait temporisé et s’engouffrer dans la moindre faille. De quoi voir l’avenir sereinement. Pour Stéphane, il n’y a pas péril en la demeure. Il a un style qui plait au Glory même si au classement les choses vont bouger. Zindedine Hameur Lain point au 7ème rang ce qui pourrait laisser entrevoir un match à enjeu pour les deux hommes quelques années après une première confrontation.


Infos

Toure, Barbot, l’union fait la force !

Published

on

By

Shannon Toure Yoka et Christelle Barbot ont mis les gants (18 rounds au total sur 5 jours). La première est la soeur de Tony Yoka alors que la seconde est la fer de lance de la boxe féminine à l’Académies des boxes de Villejuif. Yoka n’est pas un nom inconnu pour Christelle qui avait fait du sparring avec Estelle Mossely Yoka !

Continue Reading

Infos

Isaïe Hennion, sur les traces de son père

Published

on

By

Isaïe Hennion suit les traces de son père Gabriel Hennion  en passant chez les pros chez les -70kg. Si nous pourrions parler de gémellité tant la ressemble avec son papa est frappante. Evidemment, il n’y a pas que le physique, tous les deux sont liés par le ring et des disciplines comme le kickboxing ou le muay thai. Dans l’ordre des choses, Gabriel transmet à Isaïe mais ce dernier a suffisamment de tempérament pour se faire un prénom et faire durer la dynastie Hennion.

Continue Reading

Trending