Collision 2 : Badr Hari définitivement dans la légende

Badr Hari n’est pas un boxeur comme les autres, chacun le sait. Dès que le poids lourd marocain fait quelque chose, il est scruté, critiqué, encensé ! Et le combat de ce week-end n’a pas échappé à la règle. De la fin au coup de pied retourné les pros et les antis y sont allés de bon cœur souvent à la limite dans les échanges !

Et pourtant ! Le scénario du combat a été fantastique, bourré de rebondissements. Personne ne voyait Hari performant au-delà de la deuxième reprise et c’est pourtant lui qui envoie de nouveau au tapis Rico Verhoeven. Rappelons que le champion en titre était en retard au pointage ! Badr cultive ses réactions : ses nombreuses frasques extra-sportives ne doivent pas occulter le boxeur qu’il est. Après 3 années d’inactivité, il aurait pu se contenter de tourner et prendre son chèque. Il a pris des risques comme l’exigeait son statut. Il a osé et c’est passé à 2 reprises. Est-ce que cela aurait été suffisant pour gagner ? Personne ne pourra le dire. Il a été terriblement humain, s’effondrant même quand il a compris que c’était fini.


Oui, Badr Hari a eut raison de tenter le retourné

Comment peut-on reprocher à Badr Hari d’avoir essayé de boxer parce que c’est ça. Nous avons mis un sondage en place suite à de nombreuses réactions d’indignation sur le fait que le Marocain est osé tenté cette technique (55% des votants pensent qu’il n’aurait pas dû tenter ce geste). S’il avait mis KO Rico là-dessus, on aurait crier au génie. Il s’est blessé ! C’est aussi simple que cela et il faudra composer avec. En osant ce geste, il a démontré qu’il ne venait pas tricher mais bien assurer son statut de boxeur jusqu’au bout. On ne peut pas demander à un boxeur de faire le spectacle tout en restant timoré, ça n’a pas de sens !


Badr Hari est arrivé affûté avec un game plan. Totalement opposé à Verhoeven dans la gestion du match, il a pris le taureau par les cornes en faisant mal sur chaque coup, un choix energivor à souhait. Ce qui peut laisser augurer une baisse de régime tôt ou tard dans le combat. Rico en se montrant méthodique et destructeur a fait mouche dans la deuxième repris mais pourtant son opposant qui va avoir le plus de lucidité dans la suivante avec ce high kick. Il fallait être prêt pour voir la faille.

Clairement, une bonne partie du public ne prend la mesure de l’impact que peut avoir une telle affiche sur la planète. C’est un électrochoc comme parfois le sport en a besoin. Le football a sa coupe du Monde, le MMA l’UFC, le kickboxing a le Glory et il faut l’accepter. Et c’est tant mieux même si cela peut permettre à des jeunes boxeurs de réveiller en eux l’envie d’aller plus loin. Badr Hari a cette capacité à générer des recettes, de la passion autour de lui. D’ailleurs il faut bien précisé que Rico Verhoeven a refusé de prolonger son contrat au Glory, le temps qu’il n’avait pas affronter le marocain une deuxième fois. Défait donc, Badr Hari est le champion du peuple, un titre qui vaut ce qu’il vaut mais qui démontre au moins une chose : il est définitivement entré dans la légende !


Ce Verhoeven vs. Hari 2 est de la trempe des grandes affiches de l’époque. Le Banner vs. Hoost, Aerts vs Hug, Sefo vs Hunt etc…. Ce Collision 2 a laissé un doux parfum de nostalgie des chanceux qui ont connu la belle éqoque !


Rico Verhoeven reste le champion quoi qu’il advienne. Sportivement, il a reconnu avoir fait des erreurs dans ce match. L’histoire ne retiendra que le résultat et pas la manière : il a battu 2 fois Badr Hari. Rien ne peut lui être reproché dans l’attitude puisqu’il n’a pas exulté ou sauté sur les cordes. Il est même allé voir son adversaire pour savoir de quoi il en retournait. Evidemment, si la blessure du marocain n’est pas trop grave, il y aura un très lucratif Collision 3, il ne peut en être autrement. Aucune organisation au monde ne ferait l’impasse sur de tels bénéfices (on parle de plusieurs millions de dollars rien que pour le pay per view). Et force est d’admettre qu’une fois encore, l’agitation sera de nouveau sans précédent autour d’une telle affiche. Et si Badr Hari n’est plus le meilleur poids lourd de la planète sportivement, il est sans aucun doute le plus charismatique et ça, ça n’a pas de prix.

Author: Admin