Connect with us

Reportages

Anissa Meksen soigne son retour et donne le ton !

Published

on

Il y a retour et retour ! En signant au One Championship, Anissa Meksen ne s’attendait pas à recevoir de cadeaux. Entre la crise sanitaire, la longue année sans combattre, elle a dû s’adapter à plusieurs paramètres comme ce retour en France après de long mois en Thaïlande. Elle a vécu un véritable chemin de croix mais ça n’a eut que pour effet de renforcer sa détermination.

Cela s’est vu à son entrée ; le regard était fermé, le visage déterminé à prouver qu’elle est la plus grande « kickboxeuse » de tous les temps. Ce premier combat au One Championship c’était également un nouveau départ dans un 3ème circuit majeur ! Pas question donc de manquer ce rendez-vous avec ce show fantastique.

Benoit Mateu avait encore pensé au game plan parfait pour cette première dans une cage ! Le coaching a été payant et il peut s’enorgueillir d’avoir amplement participé à ce succès.

Cristina Morales a fait les frais de toute cette envie accumulé au fil des mois à s’entraîner et attendre une opportunité. L’espagnole s’est montrée dangereuse avec la tête occasionnant une bosse au niveau de la tempe gauche après une première reprise où la française n’est pas tombé dans le piège de la « bagarre ». Morales n’étant de surcroît pas maladroite en crochet, Anissa s’est montré plus rapide, son poing avant faisant des merveilles, sans oublier le petit pas de retrait où la remise en low kick intérieur.

Dans la reprise suivante, c’est après un énième choc ou coup de tête (chacun appréciera) que Meksen a placé une accélération foudroyante après avoir lâché bien plus ses jambes que dans la 1ère. Anissa sort des séries lourdes des deux mains qui surprennent autant qu’elles touchent. Le combat bascule dès lors et elle punit des deux poings, démontrant au passage qu’elle frappe lourd. Morales s’écroule, elle est comptée mais l’arbitre ne la laissera pas reprendre le combat, estimant  qu’elle n’était plus apte.

Victoire ! Mais une victoire avec du sens ! Anissa Meksen n’a pas fait que s’imposer, elle a puni son adversaire. Une façon de se signaler auprès des autres combattantes des catégories où elle évolue au One. Si elle a soigné son retour, elle a aussi donner le ton à ses prochaines adversaires de ce qui devrait se passer, adversaires qui ne sont pas pressées de la croiser pour l’instant !

Reportages

Suleyman Yilmaz lancement réussi !

Published

on

By

Premier promoteur de la saison en activité avec une date le 4 septembre passé, Suleyman Yilmaz a clairement réussi son pari de bien lancer la saison 2021-2022 soutenu par Pascal Pastor. Le Phenix Boxing Only 8 a été sportivement accompli malgré un contexte compliqué et toujours ce confinement qui flotte telle une épée de Damoclès.

Homme de caractère, il a fait front aux différents forfaits, multiplié les nuits blanches pour mener à bout ce projet. Rien n’a été simple mais il est parvenu avec un Lorenzo Sammartino vs Berjan Peposhi de haute volée en main event. Ce combat a été d’une intensité rare durant les 5 reprises. Finalement, la tête d’affiche a été à l’image de l’a soirée, engagée et généreuse avec des talents confirmés et quelques révélations.

Arthur Meyer a boxé en patron ! Un monstre de puissance, de solidité et de combattivité. Matthan Choinard et Yoann Mermoux se sont livrés une guerre sans pitié avec un départ canon du 1er et un finish fantastique du 2nd.

Thomas Van Nijnatten est un prodige c’est un fait. Suley lui a donné sa chance, il l’a saisit et il devra s’en souvenir ! Quel régal ce jeune nakmuay doué techniquement, redoutable dans la frappe ! Yilmaz a également mis en avant les amateurs avec en match phare ce choc entre Lindsay Thomas et Alexia Van Nijnatten qui a tenu toutes ses promesses.

Le bilan est clairement positif même si Suleyman s’en défend. Pour en avoir discuter l’homme fidèle à sa réputation pense qu’il peut faire mieux. Dans la conjoncture actuelle, avoir pu mettre sur pied une soirée comme il l’a fait. Rien ne lui a été épargné mais il a tenu bon et c’est clairement de bon augure pour la suite !

Continue Reading

Reportages

Box’In Night 3 : Boungab, un vrai piège pour Pignolo

Published

on

By

Si Mickael Pignolo (AAKB) est le combattant le plus expérimenté du combat du combat qui l’oppose à Nasser Boungab (JASR) est un vrai piège. Sabri Belhabib voulait un vrai choc à la Box’In Night 3, une véritable opposition pour « Mika » et son choix s’est porté logiquement sur Nasser. Il connaît bien la réputation des boxeurs de Badri Rouabhia. Boungab est un boxeur bourré de talent qui affiche un parcours solide chez les pros malgré son jeune âge.

Le protégé de Badri Rouabhia est un boxeur longiligne à la frappe solide et le coup d’oeil acéré. C’est aussi un boxeur actif au contraire de Pignolo éloigné des rings depuis plus de 2 ans. C’est un paramètre à prendre en considération. Il sera important dans le déroulement du combat. En 3 reprises il n’y a pas de places pour l’analyse. Il faut entrer dans le vif du sujet très rapidement !

Pro . K-1 . 3x3mn . -71kg
Mickael Pignolo (Aakb Arles) vs Nasser Bounghab (AJSR)

Chacun sait qu’une coupure longue demande un temps d’adaptation et ce temps-là Pignolo ne l’aura pas. Evidemment Mickael a du métier et l’expérience pour aborder cette situation. D’autant qu’a Nîmes il aura les faveurs du public. Son parcours lui permet d’envisager la rencontre de la meilleur des façons. Il faut s’attendre à un match très physique, très rythmé, un point fort pour l’arlésien qui est connu pour être une véritable machine dans ce registre.

Ce combat est « piégeux » pour Mickael Pignolo pour les raisons évoquées. Mais il ne sera pas simple non plus pour Nasser Boungab qui reste sur un revers avant la limite. La rencontre est équilibrée malgré la différence de métier entre les 2 boxeurs. C’est un vrai challenge pour les 2 concernés. Qui l’emportera dans ce combat ? Réponse le 9 octobre à Nîmes à la Box’In Night troisième du nom !

Continue Reading

Trending