Connect with us

Reportages

100% fight au Battle of Saint Raphael 3

Published

on

IMG_3436

Par Tarik

Enorme, Magnifique, sont deux des nombreux adjectifs qui vont à merveille avec cette 3ème édition du Battle of Saint Raphael. Badri Rouabhia a su nous servir un cocktail d’émotion méticuleusement préparé. De la révélation des frères Branchu, en passant par le retour de Wissam Bridja, au grand match D’Amel, le public de Saint Raphaël a pu passer par toutes les émotions. Retour sur l’événement qu’il ne fallait pas manquer le 12 Septembre dernier !

Veronica VERNOCCHI (ITALIE) vs Amel DEBHY (AJSR)

Les deux femmes vont offrir au public une véritable opposition de style. D’un côté, Veronica Vernocchi, l’italienne, combattante qui ne cesse d’avancer, percutante en poing ; de l’autre, Amel DEBHY, la styliste .La première citée enclenchera la marche avant durant 3 round plaçant essentiellement des attaques en poings. Amel quant à elle, a su s’adapter à son opposante, variant en première partie de combat avec des attaques en anglaise et low-kick, elle continuera la 2nd reprise en sappant son adversaire à coups de genoux en corps à corps. L’italienne dure au mal, continuera de mettre la pression jusqu’au bout, marquant même la Raphaeloise au visage. Amel continuera de travailler tout en mobilité et s’imposera à l’unanimité des juges aux points.

IMG_3386Stevarak MIROSLAV (SLOVAQUIE) vs Fabrice AURIENG (MARSEILLE)

Le combat démarre assez lentement, les deux hommes s’observent et apprennent à se connaitre à leurs manières. Miroslav refuse la mi-distance, jardin favori de son opposant du soir, Fabrice AURIENG. Le marseillais réduit la distance au fur et à mesure des rounds pour percuter avec de courtes séries en poings. Le slovaque s’accroche, tandis que Fabrice monte en puissance tout en gardant le centre du ring. Fabrice Aurieng sera déclaré logiquement vainqueur aux points.

IMG_3170Adrian VALENTIN (SLOVAQUIE) vs Corentin JALLON (AJSR)

Le Slovaque Adrian Valentin entame le combat en sapant Corentin Jallon avec un travail à distance bien accentué sur la zone médiane. Le Raphaelois encaisse tout en avançant comme à son habitude pour placer son travail en anglaise et en coups de genoux. Le travail au corps mis en place par le slovaque fonctionne même si Corentin touche par moment de manière violente en anglaise son adversaire. Secoué mais toujours lucide, Adrian Valentin privilégie le travail en distance et touchera même le protégé de Badri Rouabhia toujours dans la seconde reprise. Le 3eme round se termina sur le même shéma tactique Adrian Valentin sera déclaré vainqueur aux points.

Paulo GERSON (PORTUGAL) vs Karim BENMANSOUR (BFS)

C’est face à un adversaire assez compliqué a boxer que Karim Benmansour entame son premier combat de la saison . Robuste et attaquant principalement avec de lourds crochets larges le portugais Paulo Gerson n’a pas réussi à mettre en danger Karim. « Le félin » a su jouer de sa mobilité et contré sur son adversaire lusitanien Karim Benmansour sera déclaré vainqueur aux points

Antonio CAMPOY POZO (ESPAGNE) vs Eddy NAIT SLIMANI (Team GBL)

Eddy Nait Slimani ne laisse pas à l’espagnol le temps de se mettre en place. Il le presse dos aux cordes. Antonio Campoy Pozo tente de prendre ses marques mais en vain .Eddy trouve l’ouverture en coup de genoux qui déséquilibrera l’espagnol sur toute la diagonal du ring. Le Mazanais le suivra et lui assènera un dernier crochet qui l’empêchera de se relever. Eddy Nait Slimani s’imposera par KO dans le premier round

IMG_3144Mohamed KIRAT (AAKB) vs Mathias BRANCHU (AJSR)

Les deux adversaires n’offriront pas de round d’observation au public. Les échanges sont variés des deux côtés Mais c’est Mathias Branchu qui trouve la faille. Une première fois sur un High Kick. Mohamed Kirat ne récupère pas et son adversaire s’en aperçoit. Il accélère et sur un enchainement direct du droit au plexus crochet gauche Mohamed Kirat ne se relèvera pas et Mathias Branchu s’imposera par KO au premier round

IMG_3221Loic GRUBBS (VXS) vs Wissam BRIDJA (AJSR)

Qu’on-ce le dise, les quatres dernières années loin du ring n’ont eu aucune incidence sur Wissam Bridja, son attitude dès le premier round l’atteste. Il prend le centre du ring et entame un travail en zone basse. Loic Grubbs n’en demeure pas intimidé du tout et riposte avec une anglaise solide .Le travail de Wissam paye au fur et à mesure et Loic présente une faille, qui sera naturellement exploité par son adversaire. Le ton s’accélère dans le second round et après un low kick qui va amener son adversaire au sol Wissam enverra un second qui terminera dans les gants de Loic mais une fois au sol. L’arbitre fera reprendre le combat après l’avoir fait récupérer. L’affrontement suivra son cours et c’est le Raphaelois qui accentuera son travail qui s’avèrera payant notamment en zone basse. Wissam Bridja sera déclaré vainqueur aux points.

IMG_3246Antony RECCIO (ASKB MARSEILLE) vs Akim KETAIEB (AJSR)

Les deux hommes ont offert un match d’haute intensité où la bataille pour le milieu du ring c’est trouvé être le principal enjeu. Poussé par son public Hakim Ketaieb sera plus percutant en poing tandis que le marseillais Antony Reccio trouvera lui une faille dans la seconde reprise sur un coup de genoux direct au visage. Conscient de son retard le Raphaelois reviendra de manière violente à la charge poussant son adversaire à accrocher un peu trop. Sanctionner d’un point négatif le marseillais continuera son travail en genoux. Akim conscient de son retard tentera le tout pour le tout avec une grosse pression en poing et low-kick. Mais en vain, Anthony Reccio sera déclaré vainqueur aux points.

Tarek GUERMOUDI (ASKB MARSEILLE) vs Jocelin BRANCHU (AJSR)

Tarek Guermoudi entame son combat de manière attentiste. Laissant Jocelin Branchu imposer son style variant travail au corps et visage en poing pour terminer en jambes. Guermoudi accélère en début de 2nd round son adversaire accepte la bataille à mi-distance et de la même manière que son frere jumeau plus tôt dans la soirée envoie le marseillais au tapis, sur un enchainement en poing direct au plexus crochet au visage. Tarek Guermoudi ne se relèvera pas et Jocelin Branchu s’imposera par KO à la 2nd reprise.

Continue Reading
Click to comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Reportages

VBS 3 : L’Académie des Boxes en pleine préparation

Published

on

By

L’Académie des boxes de Villejuif ne prend jamais les échéances à venir à la légère. Et c’est encore plus vrai quand il s’agit de combattre dans une soirée organisée par le club, le Villejuif Boxing Show 3. Alors tous les boxeurs sont en stage dans les Landes, à Seignosse pour un stage sur plusieurs jours où les organismes seront mis à rude épreuve.  Les adversaire concernés sont avertis.

Continue Reading

Reportages

Nordine Oubaali : une désillusion à tous les points !

Published

on

By

Il y a des soirs comme ça où le ring est impitoyable. Nordine Oubaali était invaincu chez les professionnels, champion du Monde WBC des coqs et puis tout s’en va. Injustement, terriblement ! Injustement parce Nordine mène un combat seul contre tous, sans le soutien qu’il mérite. La désillusion est profonde au-delà du ring. Pour l’expliquer il suffit de se rappeler de l’épisode du visa pour comprendre ce qu’a traversé Nordine pour disputer ce championnat du Monde : c’est l’avocat de la WBC qui est parvenu à l’aider pour qu’il puisse entrer sur le territoire américain..

Alors comment défendre son titre mondial dans ces conditions face à une icône comme Nonito Donaire ? Le philippin et ses 25 championnats du Monde disputés étaient des obstacles à la portée d’Oubaali dans de bonnes conditions. Oui Donaire est une légende ! Oui Donaire a marqué l’histoire en étant titré dans plusieurs catégories. Ce sont des éléments qui auraient dû pousser la France à aider son champion. Hélas il n’en a rien été.


Nordine Oubaali a disputé ses 4 championnats du Monde à l’extérieur. Une première dans l’histoire du noble art français.


Malgré une détermination sans faille, Nordine a pris de plein fouet les contres de Nonito habile et efficace. Ce dernier perturbé par la mobilité et le jab du poing avant du français a été intelligent. Il l’a laissé s’exposer pour mieux placer sa puissance de frappe. Et le calvaire a débuté pour Nordine compté 2 fois dans la 3ème reprise. La consigne d’Ali, son frère, était de rester calme et de reprendre ce qui s’était fait dans les 2 premiers rounds. Nordine s’est exécuté mais il n’avait pas récupéré des décomptes précédentes. Sur une belle série conclue par un uppercut, Nonito Donaire a pris la ceinture WBC. L’expérience a fait la différence dans ce duel engagé et on espère tous une revanche dans de meilleures conditions pour Nordine.

A la joie mesuré du philippin, s’opposait la désillusion du français bien conscient qu’il faut que tout soit réuni pour aborder un tel match. L’amertume chez ses fans est largement compréhensible au regard des sacrifices consentis par Nordine Oubaali pour arriver à ce niveau. Boxeur attachant, champion exemplaire il a dû se sentir bien seul ce soir même si l’aventure n’est pas finie. Nordine mérite le respect parce que c’est un grand champion et ce respect-là passera par des combats en France avec son public histoire de le remercier pour ce qu’il apporte au sport tricolore depuis tant d’années.

Continue Reading

Trending